Archives pour la catégorie Et sinon …

Mais où va ton argent ?

Hello Monique,

Dans cette période où les programmations des festivals d’été tombent comme si c’était Noël après l’heure, j’imagine que toi et tes potes êtes en train de chercher lequel de ces festivals est indispensable à votre été.

Je te comprends, j’adore Noël mais je préfère encore plus passer 3 jours sous le soleil à manger de la poussière (ou à marcher dans la boue) devant une ribambelle d’artistes avec une pinte (qui en fait n’en est pas une parce qu’ils ont tous passé les gobelets à 40 cl sans baisser leurs prix) et mes potes, le tout en plein air.

Mais avant que tu prennes ta grande décision, il y a un festival dont j’aimerais te toucher deux-trois mots avant que leur programmation ne soit dévoilée: Rock En Seine.

Depuis septembre 2016, les péripéties de Rock en Seine sont nombreuses et pas des plus glorieuses… Nous Productions, l’une des deux boîtes de production qui s’occupent du festival a été rachetée par Live Nation. Matthieu Pigasse, ce banquier d’affaires qui est déjà propriétaire de Radio Nova et les Inrockuptibles (ainsi qu’actionnaire du groupe Le Monde et Le Huff Post), se lance dans l’achat de festivals pour s’offrir Rock En Seine en mars 2017 (il était déjà président des Eurocks depuis 2015). Aïe. Six mois après ce rachat, le directeur de Rock en Seine François Missionner laisse les rennes à son adjointe Sarah Schmitt (bonne nouvelle d’un point de vue féministe de voir une femme prendre la tête d‘un des plus grands festivals de France !). Puis Rock En Seine rejoint AGE (Anschutz Entertainment Group), une entreprise qui organise des divertissements sportifs et musicaux, la même qui organise Coachella en Californie.

giphy

Alors, je te vois râler parce que Rock en Seine fait partie du même groupe que le festival qui est devenu plus célèbre pour les stars qui y pavanent avec leur look d’été que pour sa programmation. Moi aussi, j’ai râlé. Mais si on gratte un peu, il y a bien pire. Le fondateur du groupe, le milliardaire Philip Anschutz n’est pas seulement connu pour sa respectable  entreprise, mais aussi pour son soutien financier à plusieurs associations conservatrices voire carrément anti-LGBT.

giphy (1)
Si si, tu as bien lu

Alors oui, si on l’écoute, il ne savait pas qu’elles étaient homophobes. On parle d’associations tel que Center for Urban Renewal and Education, The Navigators, Dare 2 Share Ministries, Young Life et Movieguide Awards qui ne sont pas à proprement parler des associations anti-LGBT, mais des associations religieuses très conservatrices avec des intentions frôlant la discrimination envers la communauté LGBT. Accusé deux années de suite d’avoir volontairement subventionné ces associations, Philip Anschutz a répondu à chaque fois via son avocat que “la Fondation a cessé de financer certains organismes après qu’on nous a signalé qu’une partie de leurs activités étaient incompatibles avec nos valeurs”.

Laissez moi douter qu’un homme aussi expérimenté et puissant que lui ne sache pas ou va son argent… Et qu’il se fasse avoir deux années de suite. C’est vraiment bête.

giphy (2)

Et ce n’est pas tout: outre les associations ultra-conservatrices, Philip Anschutz financerait également des entreprises climato-sceptiques, selon Greenpeace. Il a également contribué à la campagne de plusieurs candidats Républicains en 2017 comme Scott Tipton ou encore Mike Coffman qui sont tous deux opposés au mariage homosexuel ainsi qu’à l’avortement.

Alors quand tu sais que ce milliardaire Américain possède 50% de Rock en Seine (et 32% de l’AccorHotels Arena au passage) j’ai la gorge qui se noue. L’argent d’un billet pour Rock en Seine va donc indirectement dans les poches de ce monsieur qui ensuite le dispatche dans des associations anti-LGBT . C’est chouette n’est-ce pas ? 

Pour conclure, Philip Anschutz c’est un peu notre De Villiers américain. Et puis ils ont le même prénom.

Enfin, tu fais bien ce qui te plait de ton argent et de ton été et je ne suis pas là pour juger. Je te souhaite de trouver ton eldorado à toi et tes potes pour l’été 2018 (etqu’il soit aussi chaud que nous avons froid en ce moment).

Sur ce Monique je file et je reviendrai comme à mon habitude dans 6 mois (ou pas). N’oublie pas pendant ce temps que le plus important reste quand même la musique et que tout cela reste de l’art Monique.

Un peu plus d’articles sur le sujet :
Vanity Fair
Libération
Tsugi
Variety

 

Publicités

La Nuit des Festivals by Tous les Festivals (édition 2016)

Hello hello Monique ! Jeudi 27 janvier dernier j’ai eu la chance de participer à la soirée La Nuit des Festivals au Divan du Monde à Paris. Une cérémonie qui récompense les festivals en musique actuelle (cf- Les musiques actuelles quézako ?). Heureuse de recevoir ma première accréditation en tant que média j’ai pu me fondre dans la masse de professionnels de l’évènement. Lire la suite La Nuit des Festivals by Tous les Festivals (édition 2016)

Devenir bénévole en Festival !

 

Salut Monique !

C’est la saison ou les premières têtes d’affiches tombent un peu partout dans les programmations de nos festivals préférés. On est encore en hiver et tu t’imagines déjà danser sous le soleil avec une écocup de bière à la main, ou bien de danser sous la pluie  avec tes bottes parce que tu n’es pas bête et que contrairement à Cindy la belle blonde tu as pensé à prendre des vêtements chauds toi au moins

Lire la suite Devenir bénévole en Festival !

Comment casser sa routine musicale ?

Aaah Monique, tu es toi aussi dans cette passade où tu as l’impression de manquer de nouveautés. Un peu comme ta garde robe, tu as l’impression de tout avoir et en même temps tu n’as rien. Tu es rentré dans une routine musicale dont tu n’arrives pas à sortir, tu es là, à l’affut de nouveaux sons, mais tu ne sais pas où les trouver ?
Voilà mes conseils pour casser ta routine musicale !

Lire la suite Comment casser sa routine musicale ?